_

Un colporteur de mots venu du Léman

Logo - Un colporteur de mots venu du Léman
www.portsaintlouis.fr / 8.06.2015 - 20:44

Joël Bailliart a mis un point final à son histoire à l’embouchure du Rhône après 650 kilomètres. Il avait enfourché son triporteur sur les berges du Léman au début du mois de mai. Suivant la Via Rhôna de la source à l’embouchure du fleuve, le "colporteur de mots" s’est arrêté ici et là pour lire une sélection de textes parmi les 45 qu’il a emportés.

Ce vendredi 5 Juin, à Port Saint Louis, sollicité par le Parc Naturel Régional de Camargue , il a continué ses lectures sur le thème de du rapport de l’homme à l’eau. L’eau, le fleuve et les marais, omniprésents en Camargue l’ont semble-t’il inspiré pour la conclusion de son périple. L’introduction de Brutus de Clavel nous a fait revivre l’embarquement d’un Biòu sur une barge au temps des romains... L’homme sait lire et emmener l’auditoire dans son monde. Une étape plus loin, son choix se porte sur un texte qu’il a écrit inspiré par les tribulations de Bernard Moitessier, avant d’en terminer lors d’une troisième étape à la maison de retraite de la ville sur un texte de John Berger devant un auditoire qui l’écoute religieusement. Le colporteur a fait rêver et sourire le temps d’une lecture. Il termine son propos par la Ballade à la Lune de Musset, et conclue par Port Saint Louis du Rhône la belle aventure que celle des tribulations de ce triporteur.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Diaporama

Un colporteur de mots venu du Léman