_

Les Saint Louisiens dans les Pas d’un Ange

Logo - Les Saint Louisiens dans les Pas d'un Ange
www.portsaintlouis.fr / 24.09.2014 - 18:53

Dans les pas d’un ange est une association créée pour un petit garçon, Ange. Né prématurément et en détresse respiratoire, Ange a subi des séquelles ayant entrainé une infirmité motrice cérébrale. Atteint du syndrome de Little, une displégie spastique, Ange ne pouvait pas marcher, au mieux se déplacer sur un mètre en utilisant un déambulateur. Ses membres réagissant à ses émotions se recroquevillaient et devenaient durs comme la pierre dès qu’il était stressé, angoissé. En outre, il avait une très mauvais motricité fine des membres supérieurs. Des solutions existent pour améliorer le quotidien de ces enfants, voire leur permettre de retrouver une certaine autonomie. Orthèse, rééducation et intervention chirurgicale en font partie.
Malheureusement, ces traitements coûtent cher. Ange, grâce en partie à l’association a pu subir l’intervention chirurgicale, une myoténofasciotomie à Barcelone en décembre 2012. La réussite de cette intervention s’est traduite par un redressement de ses membres, deux mois après l’opération, Ange pouvait poser son pied à plat pour la première fois et ses jambes étaient presque droites. La suite consiste en une rééducation dite Biofeedback, une technique mise au point à l’hopital de Miami. La technique commence par l’évaluation de la qualité de la communication entre le cerveau et le muscle à actionner à l’aide d’électrodes. Un stage d’un mois à raison d’une heure par jour permet d’améliorer la réponse du muscle aux ondes cérébrales le commandant.
Ce qui manque à Ange comme souvent, c’est le nerf de la guerre. L’opération a couté 4650€, le biofeedback 12000€. Ange devait en faire un second ce mois ci, reporté au printemps 2015 pour des raisons financières.
C’est l’histoire qui a ému Marie-Pierre et Eric Campani, les boulangers du faubourg Hardon. Début Août ils ont décidé d’aider Ange, ont confectionné des petites tirelires, ont fait le tour des commerces où ils ont reçu un accueil chaleureux. Les tirelires ont fleuri sur les comptoirs de Port Saint Louis du Rhône. En un mois et demi, en dépit des vacances et fermetures, ils ont récolté 575,25€ qu’ils ont remis à Ange le 23 septembre dernier sous la Halle Cessieux en présence d’élus de la ville désireux de s’associer à l’initiative. Une petite contribution, mais les commerçants n’ont pas l’intention de s’arrêter là. Déjà, ceux qui n’avaient pu être contactés sont venus eux aussi demander à faire partie de cet élan de solidarité. De 16 commerces, le groupement pourra à terme en compter le double. L’association “Dans les pas d’un ange” parrainnée par Renaud pourra compter sur les Saint Louisiens pour qu’un gamin qui ne demande qu’à vivre normalement puisse un jour courir dans l’herbe.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF