_

Le point sur les incendies

Logo - Le point sur les incendies
www.portsaintlouis.fr / 11.08.2016 - 17:14

Plusieurs départs de feux ont eu lieu hier mercredi 10 Août sur le territoire de la commune de Port Saint Louis du Rhône et des communes alentours.

La multiplicité de ces départs à Martigues, Fos sur Mer (3 départs simultanés), et Port Saint Louis (3 départs simultanés) en lien avec la proximité des sites SEVESO II ont compliqué la tâche des secours. A ces problématiques locales, une autre complication d’ampleur est venue s’ajouter, un départ d’incendie à Rognac qui s’est étendu aux communes de Vitrolles en fin d’après midi et aux Pennes Mirabeau en soirée.

Autour de notre commune, les zones les plus impactées l’ont été à proximité de la D268, avec un premier départ au rond point de la Fossette, qui a longé la N268, un deuxième au niveau du Tonkin remontant ensuite jusqu’aux Bannes et un troisième au niveau de Kem One. Ces feux ont conduit les secours à se préoccuper de la zone industrielle. Sur place, les pompiers ont dû lutter contre les feux de broussaille, mais ont aussi eu à traiter des feux de véhicules ou d’entrepôts.

Après les départs d’incendie de Martigues, de Fos sur Mer et de la Fossette les routes N568 et D268 ont été coupées pour être rouvertes en fin de journée.

L’ensemble des feux est néanmoins resté sous contrôle, quand ils n’ont pas été totalement éteints.

Impact

Diverses entreprises ont été concernées par les incendies et ont publié des messages d’information. C’est le cas notamment d’Arcelor Mittal annonçant le 10 août à 18h00 un incident notable d’exploitation avec une forte perception à l’extérieur. Cet incident, sans conséquence sur les personnes, affichait peu de conséquences sur l’environnement et peu de dégâts matériels en dépit de la perception à l’extérieur. Avec l’intervention du GIP et du SDIS  , Arcelor Mittal a mis ses installations en sécurité suite au manque d’approvisionnement en Azote par Air liquide qui a également mis ses installations en sécurité.
Un nouveau message publié ce matin annonçait un redémarrage des installations au cours de la journée selon la disponibilité des fluides.

Un autre message de la part d’Engie reçu le 10 Août à 16h annonçait également un un incident notable d’exploitation avec forte perception à l’extérieur. Contrairement à Arcelor qui était classé évolutif, ce dernier était à 16h classé comme maîtrisé. Le personnel a été évacué, la centrale déclarée indisponible, les vannes de gaz et alimentation électrique en 225000 volts coupées.

Suivi

La situation a été surveillée de près par les agents et élus sur le terrain et dans les locaux du SDIS  .
L’analyse de la situation par les responsables de la cellule d’évaluation légère n’a pas conduit à une alerte de la population. En effet, si les medias ont relayé des informations alarmistes sur la zone industrialo portuaire, les responsables du SDIS n’ont jamais été inquiets pour la population de la ville de Port Saint Louis. Les GIP et SDIS présents pour sécuriser les sites sensibles n’ont pas été débordés par les différents incendies. Le plus gros des incendies a touché des zones de marais ou de pinède.

La suite

Les incendies ont parcouru près de 2000 hectares sur notre territoire de Port Saint Louis / Saint Martin de Crau / Fos sur Mer brûlant quelque 850 hectares. S’ils n’étaient pas totalement éteints ce matin, ils restaient néanmoins sous le contrôle des pompiers qui sont toujours à pied d’oeuvre. Les services de secours ont obtenu des renforts pour assurer les relèves sur site. Si le vent s’était calmé durant la nuit, il a repris de la vigueur au matin ce qui a toutefois compliqué la tâche des secours.

La préfecture communique sur les incendies http://www.bouches-du-rhone.gouv.fr...

Le plus gros incendie de cette journée du 10 Août restera celui qui a démarré à Rognac et couvert près de 2500 hectares et impacté Vitrolles et les Pennes Mirabeau. Il a nécessité la mise en oeuvre de 1800 pompiers et 500 véhicules de secours. Ces sinistres ont entraîné des perturbations parfois importantes sur le réseau routier et autoroutier et le trafic de l’aéroport de Marseille-Provence a été momentanément neutralisé. Le trafic ferroviaire a été épargné.

Sur notre territoire, il reste encore deux foyers actifs du coté de Carfos où sont touchés les stockages de bois et de charbon et un foyer au niveau du rond point des bannes sur lequel des moyens aériens ont été dépêchés, les véhicules terrestres ne pouvant accéder aux zone marécageuses concernées.

Le combat continue

La municipalité tient à féliciter l’ensemble des services de secours pour leur engagement sur ces incendies et à les remercier pour le courage et l’abnégation dont ils font preuve au service de la population. Les conditions ont été particulièrement difficile, sans support aérien ni renforts tous détournés pour traiter l’incendie de Rognac. Malgré ces conditions impossibles, SDIS et GIPs ont su éviter le drame et limiter l’impact des feux au strict minimum. Leur implication et la qualité de leur travail forcent le respect.

Merci à tous.

Communiqué d’Arcelor Mittal

Au 12 Août 2016, il reste un panache de fumée noire visible. En voici la raison exposée par le service communication de la société

Un feu qui génère fumée et odeurs fait l’objet de toutes les attentions, pas de dégât sur les installations de production mais le réseau ferroviaire endommagé.
Quelques reprises de feu font l’objet d’interventions de la part des pompiers. Notre équipe de secours interne est concentrée sur un incendie qui a pris dans un stockage de bandes transporteuses (il s’agit de matériel en caoutchouc utilisé sur nos convoyeurs pour transporter des matières entre les installations). Un panache de fumées se dégage de ce feu et génère des odeurs perceptibles ce matin à l’Est du site. Le vent devant évoluer dans l’après-midi, la fumée devrait se diriger vers la ville de Fos-sur-Mer. Cet incendie devrait durer plusieurs jours encore. Nous en sommes vraiment désolés pour les riverains et leur assurons que nous faisons de ce point notre priorité numéro 1.
Concernant les dégâts, comme indiqué précédemment, aucune installation de production n’a été touchée. L’usine tourne désormais avec ses 2 hauts-fourneaux. Une inspection approfondie du réseau ferroviaire a démarré hier soir, un premier bilan fait état de fortes dégradations au niveau des aiguillages localisées au nord du site industriel (lieu de départ du feu mercredi).
Nous remercions toutes les équipes du site mobilisées sur cet événement très particulier depuis mercredi. Le directeur rencontrera cet après-midi une partie de l’équipe de pompiers internes pour les remercier de leur ténacité, aux côtés des équipes de pompiers de l’extérieur.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Portfolio