_

Episode Pluvio Orageux intense

Logo - Episode Pluvio Orageux intense
www.portsaintlouis.fr / 5.10.2015 - 16:22

Ce samedi 3 octobre, Météo France avait émis un bulletin d’alerte orange sur l’ensemble du département pour un épisode pluvieux orageux intense...

Intense il le fut. Les services de la ville avaient appréhendé l’évènement, prenant soin de débarrasser les feuilles et aiguilles qui auraient pu boucher les grilles. En outre, dès le début de l’épisode, 3 équipes de deux agents et deux cadres d’astreinte avaient été positionnés pour organiser les opérations.

Quand la pluie a commencé à tomber, il s’est avéré que l’orage qui s’abattait sur la ville était hors norme. Sur l’ensemble de la journée de Samedi il est tombé 61mm d’eau à Port Saint Louis, un chiffre qui cache une réalité plus problématique. Il est en fait tombé 48mm d’eau en une heure au mi journée dont 23 mm entre 13h15 et 13h30. Ramené au ratio horaire, ces 23mm représentent 90mm par heure, largement au dessus des capacités d’absorption de la commune.
Pire encore, les violentes rafales qui ont soufflé et la grêle qui est tombée à 13h20 ont couché des arbres, arraché quantité de feuilles et d’aiguilles et ont compliqué l’évacuation de l’eau par des grilles qui se sont rapidement obstruées.

De son coté, la société des eaux a fait tourner deux équipes rejointes ensuite par deux électromécaniciens qui se sont assurés du bon fonctionnement des pompes malgré les nombreuses coupures de courant.
Ces coupures n’ont pas duré, sauf en ce qui concerne la station "Mireille" qui est restée éteinte une heure pour un problème technique.

Au bilan de cette heure particulièrement agitée, les écoles Jules Verne, Louise Michel, Romain Rolland et Anne Frank sans courant, des arbres arrachés aux Allende, à Anatole France ou derrière la Tour Saint Louis, le panneau du lotissement Coeur Saint Louis arraché et un niveau d’eau qui localement en un ou deux points de la ville a tardé à redescendre. Les équipes sur place ont fermé puis rouvert les routes, nettoyé les grilles, remis le courant dans les écoles, tronçonné les arbres abattus.

Un problème qui dépasse le cadre des agents présents sur place

Météo France attribue ce type d’évènement à une mer chaude. Atteignant sa température maximum à l’automne, La Méditerranée est encore plus chaude que ce qu’elle devrait, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence et de la violence de ces épisodes orageux, poussés vers nos côtes par des vents de sud.
Les choses ne vont pas s’arranger et il est temps de prendre la mesure de la dimension de ces phénomènes, de leur soudaineté et de répétition.

On l’a vu sur cet épisode, la pluie est rarement seule, plus souvent accompagnée de rafales de vent violent. Le nettoyage des grilles peut avoir été fait à l’avance, il n’en demeure pas moins qu’il doit se poursuivre pendant et juste après ces orages de façon à limiter au maximum les inondations.

Face à ces épisodes particulièrement violents, nous serons vigilants afin d’apporter des améliorations sur les réseaux, afin de répondre dans la limite des possibilités techniques aux attentes et à la sécurité des riverains.
Cependant il est important de réaliser que ces phénomènes risquent d’être de plus en plus fréquents avec une intensité au moins aussi forte, et que face à cela la solidarité de chacun d’entre nous devra venir compléter les efforts des agents mobilisés.

Il pleuvra encore souvent... il est temps d’en prendre la mesure.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Portfolio

Orage de Grêle place Jacques Brel Orage de Grêle place Jacques Brel Orage de Grêle place Jacques Brel L'Avenue du Port barrée Rue Jules Guesde La station de pompage Mireille analysée Rue Cremieux barrée Rue Pasteur barrée Pancartes Coeur Saint Louis arrachées Rue Paul Eluard barrée Rue Gabriel Peri barrée Tamaris arraché à la Résidence Allende