] ]
_

#COVID19 : Comment s’alimenter en période de confinement ?

Logo - #COVID19 : Comment s'alimenter en période de confinement ?
www.portsaintlouis.fr / 19.04.2020 - 23:28

Depuis le 17 mars 2020, l’heure est au confinement pour limiter l’épidémie de coronavirus. Dans ces conditions, comment continuer à s’alimenter correctement pour sa santé, tout en prenant le moins de risques possibles face au Covid-19 ? Réponses avec Mandy Sabaté, nutritionniste-diététicienne et agent municipal au pôle enfance et jeunesse qui vous donne une multitude de conseils et de bonnes idées de recettes faciles à faire.

1. Profitez de votre temps libre pour cuisiner

Testez de nouvelles recettes, prenez plaisir à cuisiner des plats simples et équilibrés. Changer vos habitudes alimentaires c’est le bon moment pour mettre en place une alimentation variée et équilibrée. Élaborez de nouvelles recettes en famille, c’est le moment d’innover !

2. Planifiez vos repas sur la semaine

Vous pouvez utiliser la fabrique à menus sur le site mangerbouger.fr
Avec la Fabrique à menus, fini la panne d’inspiration ! Découvrez des idées de menus de saison variés pour manger équilibré toute la semaine en accord avec les repères nutritionnels du Programme National Nutrition Santé. Cela vous aidera à ne rien oublier le jour où vous irez faire vos courses et donc par la même occasion limiter le nombre de sorties !
Voir : Les outils pratiques mis à votre disposition sur mangerbouger.fr

3. Mettre en place une activité physique journalière

Même à la maison, il est possible de bouger c’est l’occasion de faire plus de sport que d’habitude. Il est recommandé de faire au minimum 30 minutes par jour. Planifiez une séance par jour pour atteindre cet objectif !

4. Garder un rythme et structurer votre alimentation

Prendre 3 repas sur la journée à heure régulière et évitez le coucher tardif afin de respecter votre horloge biologique. On évite de prendre le petit déjeuner à midi ou de sauter des repas... Mettre en place un planning d’activité pour éviter de déstructurer votre alimentation et garder un rythme.

Écoutez votre faim : vous pouvez décaler votre dessert (laitage + fruit) dans l’après-midi en collation.

Composez des menus variés est un bon moyen pour instaurer de bonnes habitudes alimentaires. Les portions de chaque plats sont différentes en fonction de l’âge, de l’activité́ physique et de l’appétit de chacun. Un repas est suffisant en quantité́ lorsqu’il ne laisse pas de sensation de faim.

L’entrée  : privilégiez les entrées de légumes, crus ou cuits, etc. ou même de fruits. Cela vous aidera à atteindre le repère nutritionnel de 5 fruits et légumes par jour.

Le plat principal : construisez vos plats principaux autour d’une portion de viande, de poisson, de jambon ou d’œufs, accompagnée de légumes et de féculents complet de préférence (pommes de terre, pâtes, riz, blé́, semoule, maïs, légumes secs, etc.). Les viandes, poissons ou œufs sont l’un des composants du plat principal et non l’élément dominant. Veillez à ce que la quantité d’accompagnement soit supérieure à celle du produit animal.

Le dessert : privilégiez les fruits (crus, cuits, en compote, au four ou en clafoutis) et les produits laitiers. Ils contribuent au bon équilibre nutritionnel tout en apportant une touche gourmande à votre repas.

5. Attention aux grignotages

  • Il est important de prendre des repas complets et équilibrés afin de limiter les grignotages en cette période.
  • Attention à ne pas diaboliser les féculents qui sont essentiels à l’équilibre alimentaire, les féculents permettent de faire perdurer la satiété en fournissant une énergie stable et durable à l’organisme.
  • Soyez vigilant au moment des courses, privilégier des produits bruts au maximum et le fait maison en évitant les produits ultra transformés.
  • Mangez des aliments sains qui vous maintiendront en bonne santé est plus important que jamais.
  • Lorsque vous ressentez l’envie de grignoter : demandez-vous si vous avez réellement faim (gargouillis, sensation d’estomac nouée) où si cette sensation est liée à l’ennui. Apprenez à distinguer ces deux sensations.

Quelques idées de collations saines à privilégier :

  • Une petite poignée de fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes...) non grillés non salés.
  • Une compote de fruits sans sucre ajoutée réalisée par vos soins
    => Variez les goûts pomme/poire, pomme/kiwi etc
  • Fromage blanc + fruit frais
  • Une tranche de pain complet ou aux céréales + 1 carreau de chocolat noir

Découvrez ci-dessous des idées de recettes à faire !

Au mois de mai, fais ce qu’il te plaît ! Mais consommez des fruits et légumes de saison, c’est mieux ! Oui mais pourquoi ? Voici quelques éléments de réponse et quelques conseils à vous donner.

Pourquoi consommez des fruits et légumes de saison ?
Ils sont moins traités.
Les fruits et légumes développés sous serre nécessitent plus de pesticides pour être cultivés car ils ne bénéficient pas de la lumière naturelle. Ceux qui sont transportés d’un pays lointain ne répondent pas à la même réglementation santé et contiennent généralement plus de pesticides.

Plus sains, et meilleurs pour la santé !
La nature est très bien faite et nous apporte ce qu’il faut au fur et à mesure de l’année. Ils répondent à nos besoins nutritionnels au bon moment. Par exemple, les agrumes apportent de la vitamine C dont nous manquons en hiver. Il est important de consommer le fruit ou le légume le plus rapidement après sa récolte pour bénéficier de tous ses bienfaits, car le temps détériore sa qualité comme pour les fruits et légumes importés qui ont un temps de transport assez long.

Prendre soin de notre planète
Consommer des légumes d’été en hiver nécessite de les importer d’un pays lointain ou de les cultiver sous serre ce qui requiert beaucoup d’eau et d’énergie et a donc un impact écologique.

Ils ont plus de goût
Prenez l’exemple des tomates en hiver, elles sont gorgées d’eau.
Les fruits et légumes qui sont transportés ont moins de saveurs. En effet, ils ne sont pas arrivés à maturité naturellement car ils ont été cueillis trop tôt et ont muri durant le transport.

Soutenir l’agriculture locale
Manger local c’est retrouver des fruits et légumes de qualité tout en favorisant l’économie locale.

Des prix plus attractifs
Moins de transports, de taxes et moins coûteux à produire… ce qui a pour conséquence de diminuer le prix.

Le saviez-vous ?
Une envie hors saison ? Des besoins pour une recette ?
Pensez aux surgelés et conserves. Pratiques à utiliser, leurs qualités nutritionnelles sont proches des produits frais.

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

A lire sur le sujet

#CoVid19

En bref sur le sujet

#CoVid19