_

Attention moustiques

Logo - Attention moustiques
www.portsaintlouis.fr / 16.06.2015 - 09:39

Vendredi 12 Juin 2015 a été une journée pluvieuse...

Si les normales saisonnières prévoient habituellement 30mm de pluie sur un mois de juin, il est tombé ce jour là le double sur la ville soit 60mm, et plus encore alentour, jusqu’à 75mm.

Cela représente beaucoup d’eau.. En outre, en conjonction de ces précipitations, le Rhône a culminé à 1600m3/s et le vent a soufflé Sud-Est...
Exactement ce qu’il fallait pour mettre en eau le maximum de gites de moustiques.

L’EID   sur le terrain

L’EID   Méditerranée a vite pris la mesure de la situation. Dès le lundi matin, les techniciens ont fait le tour du territoire, évaluant les nuisances à venir, et ont mis en place leur protocole de traitement des points d’eau les plus critiques pour les nuisances en ville.

Sur les 2000 hectares de gites potentiels, l’EID a défini les zones à prendre en compte en fonction des possibilités des équipes et de la météo des jours suivants.

L’ensemble des moyens de l’EID ont ainsi été déployés sur le territoire de la commune : l’Hélico a pu traiter Lundi matin plus de 90 hectares. En début d’après midi lundi, deux avions ont traité 250 hectares, puis 250 de plus ce mardi matin. Au sol les camions, quad et les hommes à pied ont poursuivi le travail qui devrait encore continuer mercredi et jeudi.

Des larves synchrones

Les larves ont donc éclos vendredi. L’analyse des points d’eau avant et après traitement a montré l’efficacité du traitement par hélico du lundi matin, mais surtout la haute densité de larves dans les gites.
Il apparaît clair que tout ne pourra pas être traité, et que considérant les densités observées, tout gite non traité produira énormément de moustiques.

Les larves sont encore traitables mercredi, moins facilement jeudi, et les premiers individus adultes s’envoleront vendredi.

Des freins au traitement

Toutes les zones ne pourront pas être traitées. De nombreux facteurs empèchent l’aboutissement de cette opération. Le budget de l’EID en premier lieu...
Les éclosions liées à des orages violents comme celui de vendredi 12 juin ou le précédent au mois de mai imposent un traitement d’importance. L’EID a déjà dépassé l’ensemble des surfaces traitées en 2014 par voie aérienne, ce qui risque d’obérer la fin de l’année.
Les accès aux zones à traiter sont un autre problème. Les enrochements, et barriérage bloquent l’accès aux véhicules, impactant drastiquement l’efficacité du traitement. Là où un camion équipé d’un pulvérisateur traite en une heure, il faut en compter quatre pour une équipe à pieds. Les lignes électriques, la proximité des habitations etc... limitent de la même façon les interventions de l’avion, voire même de l’hélicoptère et ont le même effet sur le traitement.
Enfin, la météo est le dernier trouble fête, mais pas le moindre. Au delà de 20km/h de vent, l’efficacité de la pulvérisation par avion est contestable, le traitement par camion ne peut plus se faire que sous le vent etc...

Toutes ces contraintes limitent l’efficacité du traitement des gites par l’EID.
Les densités de larves sont importantes. Le traitement fonctionne bien, mais il y aura des nuisances résiduelles qui devraient commencer à se faire sentir en fin de semaine.... en dépit de tous les efforts déployés par l’EID.

Sortez couverts...

Convertir en PDF Enregistrer au format PDF

Diaporama

Attention moustiques

A lire sur le sujet

#Moustiques